« Yves Ughes | [j’entrais enfin dans l’ordalie des cigales] | Accueil | Pierre-Albert Jourdan, L’Entrée dans le jardin | The entryway into the garden »

20 février 2012

Commentaires


l'autre monde, le voyage, la frontière... les objets protecteurs... Enigme de soi à soi... Il faut se mettre en marche quand la route appelle à l'acquiescement. Partir. Se réaliser. Se métamorphoser.
Puis revenir...


Caër, Ughes... ces deux dernières découvertes (pour moi) me surprennent et m'enchantent. Leurs voix sont originales et profondes.
Merci infiniment,
CM


Bravo, Angèle, pour ta lecture attentive et pénétrante de Jean-Claude Caër. Un livre enthousiasmant, en effet, que ce En route pour Haida Gwaii.
Mille pensées amicales,
J.-M. Perret.


mais où sont les neiges d'antan ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.