« Terres de femmes ― Sommaire du mois d’octobre 2011 | Accueil | Paul Blackburn | Park Poem »

01 novembre 2011

Commentaires


Final étonnant de ce poème si étrange. C'est si vrai...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.