« Ludovic Degroote | 3 ciels d’ici | Accueil | Mario Luzi | Stupore d’ultramattutina luce »

08 août 2011

Commentaires


Une bien agréable découverte que cette poésie. Je ne peux m'empêcher de penser comme l'auteur, qu'au moins à un moment de notre vie nous nous sentons tous "chose vivante à son tour sur la terre"...
Belle et douce journée, Angèle.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.