« 28 juillet 1890 | Julie Beaulieu-Delbet, Souvenirs de Corse | Accueil | 30 juillet 1818 | Naissance d’Emily Jane Brontë »

29 juillet 2011

Commentaires


Sûrement...

(Antonella Anedda, Nuits de paix occidentale... : La nuit pousse vers le jour le corps encore vivant, ...)

ET !

Ainsi de suite jusqu'à "deux mains" écriées...
Au crayon de mine... par monts et à vau-vent...

Ecrire là.... le poème qui prolonge le vivant ainsi de suite...
Mais comme il est difficile de franchir le pas des mots...

Au gré du souffle...

"A l'étroit
pourtant, davantage à chaque interruption,
chaque reprise.
Me taire ou parler, tant pis : je resterai les yeux fendus, la main tendue."

Pierre Dhainaut, Au plus bas mot

Marie-Christine


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.