« Claude Chambard | Le moment où l’on se retrouve | Accueil | e.e. Cummings | Memorabilia »

25 décembre 2010

Commentaires


L'écriture de cette note de lecture est mouvante, émouvante, éprise comme emportée par les reflets des encres diluées de Marc Negri. Il y a trace d'une parole onirique, fantastique, celle de Jean-Pierre Chambon, elle aussi submergée par la force du fleuve. Et puis il y a cet éditeur qui a réuni les camaïeux de ces encres où il nous invite à être lecteur et spectateur d'une double aventure intérieure.
C'est comme un silence de neige dans le froissement des mots...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.