« Andrée Chedid | L’île | Accueil | 9 novembre 1981 | Peter Brook et Marius Constant, La Tragédie de Carmen »

08 novembre 2010

Commentaires

Merci de cette jolie tentation...

Celle du symboliste Félicien Rops, peut-être moins connue, vaut aussi le détour...

http://www.museerops.be/techniques/dessin/gd-tentation.html

Silas


Merci Silas, pour ce détour par Félicien Rops !

Jolie, cette tentation ? Cet adjectif surprend, ici ! Tant pour le poème de Margherita Guidacci que pour la toile de Mathias Grünewald !

J'ai une préférence très marquée pour la toile de Grünewald que je trouve moins "classique", sans doute parce qu'elle me renvoie aussi à Jérôme Bosch ou à d'autres primitifs flamands qui me passionnent. Moins explicite sur le thème de la luxure, cette "tentation" n'en est pas moins très impressionnante ! Ces enchevêtrements de monstres extravagants, obsédants et obscènes, auxquels se mêlent des corps pustuleux et convulsifs sont absolument saisissants ! Toute cette confusion de membres, de becs, de trognes édentées et cornues me fascine et me réjouit, à vrai dire ! J'ai eu l'occasion de voir cette toile à plusieurs reprises et chaque fois que je la regarde, de près, de loin, un détail après l'autre, toujours la même fascination me tient clouée sur place ! Il faut plusieurs minutes pour se remettre de ce sabbat de démons ricanants tirant par la barbe et par les cheveux le malheureux moine vociférant son angoisse !
Ce tableau est pour moi un véritable maelström !



En effet "Jolie" n'est pas adéquat, fascinante convient bien mieux.

Votre site me plait...
Merci infiniment.

Silas

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.