« Quelques ocelles de bonheur | Accueil | Sophia de Mello Breyner Andresen | Le Minotaure »

15 septembre 2010

Commentaires

Si beau, à fleur des sensations de la nage. Allez donc, je pars nager... je nagerai loin aujourd'hui : Pointe Rouge, Plage des prophètes, Catalans ? Nous verrons,
Merci Angèle pour ce texte,
Amitiés,
Syl

"Et le saut des poissons qui rêvent de voler"...
J'ai relu votre note de lecture sur Première heure [Ora prima, Ed. Qipajon] d'Erri De Luca. Cette méditation sur cet ouvrier non-croyant qui ouvre ses journées par des lectures bibliques quotidiennes pour accueillir "la tête vide et lente, les paroles sacrées". Vous décrivez alors "cette longue et bienheureuse patience qui lui permet d'entrapercevoir les indéchiffrables secrets"... "de construire brique après brique sa philosophie de la vie."
Aujourd'hui nous sommes au même seuil du sacré mais dans une fête païenne où la déesse-mer porte, enveloppe, berce et emprisonne le nageur.
Toujours ce saut vers l'apesanteur, un poisson-Icare qui tente le ciel et retombe dans l'eau lustrale. Sa lignée est de chair. Son ombre le lie à son ombre, néant qui git au fond de lui. Il est la mer allaitée de ciel, voltige d'un dieu épars sorti de sa cachette nouée à l'écume amère.
Aucune voile pour fuir son origine mais un temps très long permettant aux mythes de revenir dans son écriture. Les livres d'Erri De Luca clignotent comme des signaux cachés dans ce temps de divisions où tout a d'abord été un.



Ah, La Pointe Rouge ! C'est là que nous allions nager quand j'étais élève au Lycée Montgrand ! J'aimais ces escapades hors les murs, le car empli de rires et de cris, la traversée -aventure de la ville, la magie éclatante de la Corniche, jusqu'à la Pointe Rouge où nous faisions escale. Je ne revois plus nos ébrouements dans la vague. Je sais seulement que nous étions notées et j'entends encore le coup de sifflet de nos professeurs.
Voilà où m'entraîne Erri De Luca, dans le lointain soleil de mon enfance.


merci de me lire : je cherche le recueil de nouvelles En haut à gauche de Mr Erri De Luca et en France il est introuvable ; j'ai eu la chance de l'avoir entre les mains quelques instants et j'ai photocopié, en catimini, Mour ; ces quelques photocopies sont mon marque-page favori que je glisse entre les pages du livre en cours ; je reste néanmoins sur cette faim de lire cet ouvrage en entier ; pouvez-vous me donner une piste pour me procurer ce livre ?

merci


Bonjour Sylviane,

à l'heure où je vous lis, un exemplaire d'occasion est disponible sur amazon.fr

Bien cordialement

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.