« Florence Noël | Initiation au crépuscule | Accueil | Pierre Reverdy | Heure »

06 août 2010

Commentaires

Très beau, pétri dans la puissance de la gravité jamais bue, jamais éculée. J'en découvre aussi la force via une chronique de Sylvie Durbec qui sera publiée dans DiptYque 2, fin de l'année.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.