« Andrea Zanzotto | (Anticicloni, Inverni) | Accueil | Nicolas Bouvier | Depuis que le silence »

06 juin 2010

Commentaires


Remarquable approche de cette Vénus au miroir de Vélasquez.
« [...] il arrive aussi que la présence de reflet - surtout s'il s'agit du sien - trouble et suscite une certaine angoisse. L'apparition subite de ce double familier peut surprendre et même faire sursauter, étant alors curieusement perçue comme non familière mais étrange. C'est le cas notamment lorsqu'on n'a pas remarqué la proximité d'un miroir ou d'une glace quelconque qui guette le moment de vous saisir à l'improviste dans le double sens du terme de saisir (à la fois capter et faire tressaillir). Qui est donc cet "autre", si proche de moi, qui m'épie et me surveille à mon insu ? On reconnaît là le thème du "Horla" de Maupassant, de cet autre moi-même qui me regarde à travers le miroir et prend progressivement possession de ma personne [...] ».

Clément Rosset, Le reflet (IIIe chapitre),
Impressions fugitives L'ombre, le reflet, l'écho
Les Editions de Minuit, Collection Paradoxe, page 54.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.