« Ariane Dreyfus | Un recoin dans un coin | Accueil | Margherita Guidacci | In corsa »

13 mai 2010

Commentaires


Quel beau travail ! Tout est convoqué, le livre de Sebastianu Dalzeto, sa traduction par F.-M. Durazzo, la vie de Bastia des années 1880, la chanson "Frédéri" et maintenant la musique d'Ange Calvi. Il ne nous manque que de connaître cette langue - le bastiais - gaie, chaleureuse, "savoureuse" pour siroter l'ensemble.
Oui, cela est un trésor à découvrir. J'aime entendre les rires d'avant dans ce tourbillon de misère et de soleil, car Bastia semble y avoir été un fameux théâtre où Pépé l'anguille tient le premier rôle (Le premier rôle féminin étant tenu par... la ville !).
Merci à tous, sans oublier Yves, metteur en scène, éclairagiste, preneur de son, costumier (de texte) et la scénariste, Angèle !



J'entends l'âme du verbe, je vois les lavandières, leurs regards sombres, la douceur de la lumière, puis la langue corse dont il fallait tout le bruissement pour évoquer ce monde aboli. Peut-être est-ce cela aussi la poésie : avoir quelque chose à protéger.
Alors ma question est, Chère Angèle: le fais-tu sciemment car décidément mon libraire va faire fortune grâce/ à cause de toi...!
Amitié,et belle nuit
Syl



Oui, Sylvie ! Ce que je voudrais, c'est que ce livre soit lu, vraiment ! Marseille est la première ville de Corse ! C'est donc l'occasion pour les libraires de commander Pesciu Anguilla et Pépé l'Anguille. C'est un petit bijou! Et en langue corse (le bastiais est du corse toscanisé ou du français corsisé, mâtiné de toscan), c'est un régal !

Pour ce qui est de la "mise en scène" du texte, je crois qu'Yves y a pris beaucoup de plaisir ! Pour mon plus grand bonheur !



Bonjours à tous,
je me permets de signaler qu'il y a prochainement deux possibilités pour non seulement acquérir Pépé l'Anguille mais aussi rencontrer le traducteur (F.-M. Durazzo) et les éditeurs (éditions Fédérop, avec Bernadette Paringaux) :
- le mercredi 19 mai (18h30 - 20h00) à Aix-en-Provence (18, avenue Laurent Vibert, au local de l'amicale corse d'Aix, pour tout renseignement vous pouvez me contacter : 06 88 80 62 83 ; f.renucci@free.fr) ;
- le samedi 22 mai (15h45 - 16 h30) à Bastia ; dans le cadre du Festival littéraire de Bastia, "Histoire(s) en mai", organisé chaque année par Arte Mare (cloître et jardins du lycée Jean Nicoli).
Au plaisir d'y rencontrer le plus de curieux lecteurs !
Pour prolonger le plaisir et boucler la boucle, voici le lien vers un billet de Xavier Casanova sur son blog Isularama.

amicalement


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.