« Terres de femmes ― Sommaire du mois de janvier 2010 | Accueil | Antonella Anedda | Salva con nome »

01 février 2010

Commentaires


Ce sont des textes remarquables. Leur écriture classique porte haut la langue française.Et les pensées qui les animent sont justes et claires.
Enfin, on est en droit de se réjouir.

Denise Le Dantec


Ah, Denise, vous aimez les billets de Nestor ! merci de votre passage réjoui par ses mots et par sa langue.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.