« 14 janvier 1878 | Naissance de Victor Segalen | Accueil | 16 janvier 1922 | André Breton, «L’Esprit nouveau» »

15 janvier 2010

Commentaires

Oui, ce qui fait peur n'a plus figure de loup pour les grands enfants que nous sommes.
Merci pour tous les textes que je découvre ici.

Un poème offert comme un petit pain rond, à poser au fond du panier et hop ! petit chaperon bleu à la rencontre du grand loup blanc de nos enfances... Forêt profonde, chemins perdus... C'était au temps des rêves et des contes... Pourquoi ce temps devient-il rouge, si rouge ?


Poème que je ne découvre qu'aujourd'hui ; je regrette presque de ne pas l'avoir lu le 15 janvier ... il eût été un beau cadeau d'anniversaire pour moi ! Il l'est tout de même car ma mémoire en gardera quelques vers. Merci à Josyane de Jesus-Bergey d'avoir offert ce magnifique poème aux lecteurs de Terres de femmes.

Nathalie.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.