« 4 janvier 1747/Naissance de Vivant Denon | Accueil | Roselyne Sibille | Le souffle des mondes »

05 janvier 2010

Commentaires


Incandescence et raffinement de l'écriture d'Angèle, pour nous conduire vers le creuset des œuvres croisées d'un peintre et d'un poète.
L'inachevé de soi semble une audacieuse aventure, une rencontre en parfaite symbiose entre un verbe intense qui fait craquer la langue et un peintre de l'indicible tremblant de vivre. Micro-cosmos, espace miroitant dans la fossilisation des mots et de la pâte du tableau.
L'or poli des mots de ce billet me conduit au seuil d'une attente.



Le mardi 9 février à 20h00 à la Maison de la Poésie de Paris (Passage Molière 157, rue Saint-Martin 73003 PARIS) aura lieu une présentation/lecture de L’Inachevé de soi. Avec la comédienne Frédérique Wolf-Michaux. La lecture sera suivie d’un échange avec les auteurs.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.