« Ophélie Jaësan, Iceberg memories | Accueil | Ostia Le billet de Nestor »

06 décembre 2009

Commentaires


Littéralement sous le charme de ce jaillissement ! Femme, sang pour sang...
Et toujours ce même contentement des mots que celui qui me fit entrer dans ClairVision et "mâcher" son bel univers.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.