« Ostia Le billet de Nestor | Accueil | 10 décembre 1921 | Anatole France, Prix Nobel de Littérature »

08 décembre 2009

Commentaires


Je vous sais gré d'avoir publié ce poème.
Il accompagne mon pas au passage.
Ces temps, j'apprends à lire un étrange alphabet et la vie prend la peine de m'éclairer de part et d'autre à mon insu afin de m'acheminer...

Algo sin nada mas
Siempre provoca
Algo con todo
Vida y muerte mezcladas
Al lado
Luz y sombra
O sea el canto...

MCT - Cratère de lumière, recueil en phase...

Merci,
Marie-Christine


Bonsoir

J'aime la poésie, mais je n'écris pas dans votre langue, j'ai trouvé votre poème reflétant ce que j'éprouve envers le mot poétique. Oui il m'a beaucoup plu et je l'ai mis sur mon blog, je vous demande pardon si je n'ai pas demandé votre permission, j'ai mis votre nom et un lien vers votre site.
Merci de m'excuser.
Isa

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.