« Jean-Pierre Spilmont | Ici le soleil finit juste de se lever | Accueil | Ophélie Jaësan, Iceberg memories »

05 décembre 2009

Commentaires


Beau texte.
Et belle soirée en perspective.
Longue vie à la poésie et aux fragments!
SD


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.