« Marielle Anselmo | Les îles | Accueil | Valérie Brantôme | Il sognatore »

12 novembre 2009

Commentaires


Je suis heureuse d'ouvrir cette porte
Je vais tout découvrir
Baisers Bercée
xxxIsaBercée




Bonjour Angèle
Un petit signe, amical, complice. Merci pour cette note. Ces lettres d'une infinie tendresse. Avez-vous lu Léona, Héroïne du surréalisme publié aux éditions Actes Sud ? Je pense que ce livre devrait grandement vous intéresser. L'auteur se nomme Hester Albach et elle devrait en toute vraisemblance pouvoir déposer ses empreintes sur Terres de femmes.
Cordialement

Des lettres en pointillé jusqu'à nos mémoires riveraines du grand silence...


=> Cher Fabrice, merci à vous de ce passage amical sur des terres complices. Je n'ai pas lu le livre dont vous me parlez. Mais soyez sûr que je vais le commander sans tarder, d'autant que le nom d'Hester Albach revient sans cesse à ma rencontre ces jours-ci. Je ne peux qu'y être sensible.

=> IsaBercée, Christiane, ces lettres, pleines de poésie et fort bien écrites, conduisent à une nouvelle approche d'André Breton. Elles le rendent plus humain et plus accessible à ceux ou celles qui ont quelque réserve à aborder cet écrivain. Elles permettent de se laisser porter d'emblée par la magie de sa tendresse et de son imaginaire.



rien que ce prénom... Aube... je le mets sur la liste pour ma troisième fille, un jour !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.