« Sylvie-E. Saliceti | La danse de Sakuntala | Accueil | Nevermore Le billet de Nestor »

25 octobre 2009

Commentaires


L'espace du corps et du coeur dans la maison, de la cave au grenier.
Et dans le paysage aussi, et le jardin.
Toute une histoire familiale épouse les lieux et, discrètement, les modifie...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.