« Gérald Neveu | Rite | Accueil | Eva Almassy | Des petites filles qui rient dans le soleil »

16 septembre 2009

Commentaires

Au coeur des vagues, il y a...
un nid de plumes pour Icare
au coeur du vent, il y a...
la source salée des larmes
au coeur des mots, il y a...
la mémoire d'une esquisse...

Il y a ... Il y a... Il y a .

Il y a tout cela qui console de l'éloignement et préserve le rêve. Contre le chagrin et l'épuisement.

bonjour,
je suis poétesse sous les décombres. J'admire votre courage, et j'apprécie votre poésie. Donnez-moi votre main ! Je veux bien sortir de mon obscurité.
la corsaire.


Bonjour et un grand merci pour votre recueil de poésies Le Jazz des oliviers - j'aime beaucoup -
Notre bouquinerie nous a offert de belles rencontres et de très belles lectures.
Amitiés livresques,
Christiane Philippe Ribeyre
Bouquinerie Le Tropique à Saint-Etienne


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.