« Seyhmus Dagtekin | Je voudrais | Accueil | Vangelis Kassos | Erysichton »

07 juillet 2009

Commentaires

Ultime passerelle de l'écriture pour résister à l'absence...


Autre façon de dire la conscience de "l'avenir de la mer" avec http://www.jose-corti.fr/titresetrangers/poemesDeCelan.html>Paul Celan, traduit par John E. Jackson, édition José Corti, 2004, p. 113.

QUELQUE PIERRE QUE TU SOULEVES

Quelque pierre que tu soulèves -
tu dénudes
ceux qui ont besoin de la protection des pierres :
Nus,
ils renouvellent l'entrelacement.

Quelque soit l'arbre que tu abattes
tu menuises
le lit sur lequel
les âmes d'entassent une seconde fois,
comme si cet éon
ne vacillait pas
lui aussi

Quelque parole que tu prononces,
tu la dois
à la perdition.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.