« Shankhya Ghosh | Le nom | Accueil | Jeux de plis »

19 mai 2009

Commentaires


Quel jaillissement tout insulaire... Phase de communion ou d'intensité, de convergence des regards. Tu ne regardes pas la Nature, c'est Elle qui te regarde. Encore plus prononcé pour ce qui touche à l'insularité, espace où l'immobilité n'est pas réellement fixe... Le Temps est en soi un de l'ordre de cet aura. Et ces doigts là, crépitent sous les trames délibérées du Trio de guitariste que tu as su convoquer. Quel échange, pour une rencontre artistique qui n'aura eu de cesse de nous marquer. L'esprit du festival de Patrimonio n'est pas si distant...

Le "Temps palpite", et oserais-je ajouter, dans l'intervalle du présent...

Amitiés.
E.S.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.