« André Ughetto | En Corse | Accueil | Olivier Bastide | BestiAire »

28 avril 2009

Commentaires

Parce que Bernard Marie Koltès m'a touchée au plus intime à travers ma fille, scénographe avant de devenir prof' de lettres agrégée...

Ces lignes introduisent mon avant-dernier recueil : Fantasmagories, Flamme liquide :

"Elle était posée là, presqu'en déséquilibre, sur la tranche d'un seul pied ; comme prête à basculer."


Angèle,

En prolongement de cet extrait de Myriam Eck, remarquable, qui m'a rappelé par cet élan mesuré certains des textes de Martine Broda... (chez Belin, je crois). Martine Broda qui est par ailleurs traductrice... Une dimension de l'Être et du murmure. Forme d'ontologie souterraine ou sous-jacente...


La perte

est l'écho

D'une ombre,


Présence à ne tenir que

Dans la racine ouverte

Aucune science du cri

Ne pourra plus focaliser

Ce sol

Vierge,

Les emportements

D'intranquillités

La mémoire sans

Porteurs,

En son écoulement

De Sujet immuable.


Amitiés.


Bonsoir, vous avez un bien agréable blog, j'aime ces textes
Amicalement

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.