« 21 janvier 1940 | Miró, première des Constellations | Accueil | Jean-Pierre Lemaire | Giotto »

22 janvier 2009

Commentaires


La lumière de cette page si musicale m'enchante !
"les rideaux sont tirés
à l’envers de ta vie"
Poignante mélancolie que scandent les répétitions tout au long du poème, J'aime !



C'est beau Angèle. Vous m'êtes d'un réconfort...



Esquisse de clarté, douceur de l'entre-vu.

Merci Angèle


Magnifique ponctuation photographique !


Angèle, capisco appena un po' di francese ma lo parlo male e lo scrivo malissimo. Posso scrivere in italiano?
Solo per farti i miei complimenti.
Il tuo è uno dei blog più belli e raffinati che ci siano in rete.
Anche questo post, come tanti altri prima, mi ha dato delle bellissime emozioni.

Grazie!
Habanera


Oui, on accoste volontiers
à l'aplomb de ta "douce insolence"
bordée de noir et blanc...
huilée par la lumière...
Le gris s'embarque avec ,
on dira qu'il recoud
quelque chose de toi,
subtil , holographique.
Mémoires synaptiques
diffusant l'horizon...
fortement arrimé...

C'est pourquoi on retient
sans la moindre lacune
l'oratoire joli
qui dit PAIX et SALUT

Pace ... Saluti...



A chaque fois, j'ai l'impression de rentrer dans l'intimité de la poésie "totale", que ce soit en vers, en prose, en musique, bref, je dis encore merci à Angèle qui me transporte loin au dessus, dans les nuages... J'ai un immense plaisir à ouvrir cette page de Terres de femmes : quel travail!! .. je parle aussi des illustrations, merci à Guidu, merci à tous.
Nadia


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.