« Fabio Pusterla | Esquisse en poudre de gypse, 6 | Accueil | Fabio Scotto, Musée Thyssen-Bornemisza, Madrid, I »

14 décembre 2008

Commentaires


Nous suivrons les guides, précieusement, silencieusement, car le temps d'une lecture, nous aussi avons jeté les baguettes bruyantes loin des affaires de ce monde.

Merci


Quelques mots, quelques touches, posés comme un regard sur ces délicates peintures et une traduction pour s'approcher des mystères pudiques de cette écriture. Une attente, lente, des autres tableaux contemplés, des autres mots écrits, traduits, offerts...
C'est un temps de Noël, un temps d'effleurement et de cadeau.


Et pour moi, qui suis invitée à hasarder un regard derrière la fenêtre diaphane, c'est le monde du Nord qui s'ouvre à nouveau, porteur de ses lumières d'eau. Le poète m'offre ses mots, j'entre à pas feutrés dans ces univers silencieux, rendus immobiles par la fugacité du temps. Un rien de rêve et de nostalgie, en ce temps de Noël.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.