« 22 septembre 1914/Mort d’Alain-Fournier | Accueil | 24 septembre 1943 | Naissance d’Antonio Tabucchi »

23 septembre 2008

Commentaires


Par ces reprises, ces suites, ces chemins embrouillés du rêve qui reviennent en arrière et dont quelquefois même les images sont perdues, vous empêchez toute retombée dans les engrenages du monde usuel ...

Un accord élémentaire qui ne rapproche pas tant les corps et l’âme – associant sur le plan référentiel microcosme et macrocosme -, que deux infinis infiniment...


Merci de votre passage, Deborah ! Comment puis-je vous rejoindre désormais sur Entrée ouest ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.