« Federico García Lorca | La nonne gitane | Accueil | Claude Ber | Je dis mer »

19 juillet 2008

Commentaires

vrai qu'au ton on dirait du Bernhard, vrai que, moi du moins, je m'y retrouve.
En tout cas vous m'en avez donné envie
(et contente d'avoir retrouvé le chemin de chez vous, même si pour le moment je n'ai plus guère de possibilité pour les livres)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.