« Fabio Scotto | China sull’acqua… (traductions croisées) | Accueil | Catherine Soullard | Johnny tendresse par Angèle Paoli »

23 juillet 2008

Commentaires


Le langage et la musique sont deux de mes grandes passions. Tu m'as donné envie de lire ce livre Angèle car la poésie contient toutes les pierres précieuses du langage. Oui, le rythme, l'écoulement du temps...
Je suis quelque peu maniaque de la métrique et de la manière de faire chanter le vers comme le voulait Verlaine. Mais, me diras-tu, c'est pareil en musique.
Merci de cet article incitatif.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.