« 2 juin 1740 | Naissance du marquis de Sade | Accueil | Christine Bonduelle | ambivalences »

03 juin 2008

Commentaires

bonjour Angèle,

je reviendrai lire tranquillement ce beau texte dont les premières lignes me séduisent déjà.
Je voulais vous dire merci pour ce beau poème de Mallarmé déposé chez Traces, il semble avoir été écrit pour notre farandole !
amitié, et délicieuse journée
Isa


Bonjour,

Je découvre votre site. Les passages littéraires sont bien choisis, toujours humains, rejetant le laid.

Le désert me fait toujours penser à Théodore Monod. Je crois que cette apparente nudité révèle les hommes, c'est ce qu'il ressort de leurs écrits en tous cas.

Je repasserai. Je n'ai pas tout lu et des personnages dont j'ignorais l'existence me paraissent mériter un nouveau détour.

Amitiés.


Je sais que le moment venu j'irai dans ce désert qui m'attend et m'appelle depuis si longtemps, je sais aussi que je ne reviendrais pas...

Merci pour cette découverte qui s'accroche à une date qui est mienne !

tendrement
Lisa

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.