« 2 mai 1959 | Naissance de Zoé Valdés | Accueil | 5 mai 1821 | Mort de Napoléon Bonaparte »

04 mai 2008

Commentaires


Bravo !, mais alors bravo !, Angèle, pour le choix de cette poésie du jour. Tu ne peux savoir à quel point celui-ci me fait du bien, contre une certaine censure, sur Internet - qui n'est que le reflet d'ailleurs, le miroir, de la vie réelle -, qui semble pointer de plus en plus son nez. Je ne peux, ici, en dire plus, mais tout finit toujours par se deviner. Comme si les mots du sexe devaient être bannis, à jamais, du poème. A fortement méditer, non ?


Cher Alain, je suis heureuse de te faire ce cadeau-là ! C'est vrai, il est superbe ce poème et je le trouve bien supérieur à nombre de poèmes de nos chers contemporains ! La poésie a à voir avec le sacré, le souffle et le sexe doivent y avoir leur place, au même titre que les sentiments et l'émotion. Si la poésie perd de vue cet ancrage primordial, elle s'assèche et se racornit. Elle devient ennuyeuse et s'enferme dans les seuls projets formalistes qui finiront par la détruire.
L'anthologie de Jerome Rothenberg est une mine inépuisable de trésors et un Livre ! Un vrai, un grand. A lire et à consulter sans modération.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.