« Rachel Blau DuPlessis | Image persistante | Accueil | Cécile Oumhani, Le Café d’Yllka »

14 mai 2008

Commentaires


Bon... aïe, ouille, chouette !... je vais le lire grâce à ce papier qui donne envie, très envie, merci. Je ne cesse de reculer, peur de ne rien comprendre mais là, ma foi, je baisse l'armure craintive et je vais commencer par l'acheter, lui tourner autour, attendre le bon moment puis plonger !

Une analyse passionnante Angèle. Merci.


Les entretiens réunis ici sous ce titre magique constituent une mine pour qui veut s'atteler à la relecture de l'oeuvre de Pierre Michon. Je reprends, donc, vaillamment et patiemment - j'avais oublié que la prose de Pierre Michon est une prose très difficile - dans l'ordre chronologique, les oeuvres de Pierre Michon, en commençant par Vies minuscules (je remercie au passage la fée généreuse qui m'a envoyé cet ouvrage porté disparu dans ma bibliothèque...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.