« 30 mai 1778 | Mort de Voltaire | Accueil | Saint-John Perse | Invocation, 3 »

30 mai 2008

Commentaires


=>jeudi 5 juin (18h30) : Alliance française de Bologne. Martin Rueff présente Icare crie dans un ciel de craie.

=>Le vendredi 20 juin à 17h30 (Marché de la Poésie, Place Saint-Sulpice, Paris VI) sera remis à Martin Rueff le Prix International de poésie francophone Yvan-Goll 2008 pour le recueil Icare crie dans un ciel de craie. A l'occasion de cette remise de prix, des extraits de l'ouvrage seront lus sur le podium à partir de 18h00.

Je n'ai jamais lu une analyse d'un auteur qui soit aussi puissante et qui donne autant le désir
oui, le désir
d'aller à sa rencontre.


Chère Viviane, merci pour ces mots. Serais-tu une icarienne, toi aussi ?
Le chant de Martin Rueff est éblouissant et la plongée dans son univers, jubilatoire.


ouf ça me plait cette écriture , icare survole le cap corsaire ces jours-ci ? tableau dans l'immensité des couches qui s'entrecouche et se recouche et le trait qui craie
humm saludos a la corsica
lam


Cet article a été mis en ligne hier par Florence Trocmé sur Poezibao et Viviane (Entrevoix-nues) vient également de faire un lien-renvoi.
Merci du fond du coeur à toutes deux.


Magnifique ode qui invite à et suggère la beauté d'une autre

Je ne peux m'empêcher de songer à ces icariens
plus réels que celui de la légende
qui ont pendant quelques dizaines d'années
animé dans le monde
un désir pur et vrai

et dont je retrouve l'écho par morceau à travers ce qui est donné ici
____
Grâce à Viviane, j'ai découvert cet espace virtuel
et c'est bonheur.


J'ai rarement lu un billet littéraire aussi complet. Je suis positivement emballé car de plus les thèmes comme ceux d'Icare, de Sisyphe ou de Pygmalion me sont toujours très chers.
Nous avons eu en commun (il y a quelques années) le Bateleur, Viviane, moi-même et quelques amis une liste de diffusion qui s'appelait "Icare" : elle était délicieuse et flirtait entre la poésie et la philosophie. Aujourd'hui, son créateur - Marc - est décédé mais de jolis souvenirs communs nous attachent à Icare. J'ai souvent eu la tentation de recréer cette liste de diffusion mais au dernier moment, je me ravise...
Merci à toi et merci à Yves pour son humour half british.


Merci à tous deux, Le Bateleur et Merlin, amis de Viviane ; merci de votre plongée icarienne en terre insulaire et des mots élogieux que vous y avez déposés. Viviane est une fée !


Martin Rueff est aussi le lauréat 2008 du prix Henri Mondor de l'Académie française pour son livre Icare crie dans un ciel de craie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.