« 13 avril 1948 | J.M.G. Le Clézio, Onitsha | Accueil | 15 avril 1900 | Parution du poème «Bittô» de Anna de Noailles »

14 avril 2007

Commentaires

Alexandra David-Néel est une femme passionnante ! J'ai lu toutes ses oeuvres, plusieurs fois pour certaines. Elle avait de l'audace (première femme à pénétrer au Tibet...), du courage, de l'endurance et de la ténacité. Elle était surtout très intelligente.

Merci Angèle d'en avoir parlé. J'aurais bien envie de relire Une Parisienne à Lhassa...


Oui, nobody, une femme hors norme, en effet, la grande Alexandra ; une force de la nature, infatigable marcheuse capable de braver tous les tabous de son époque et d'affronter toutes sortes de traquenards. Comme tu le sais, une sacrée aventurière ! Il faut dire qu'elle avait commencé tôt. Fugueuse dès l'âge de trois ans, elle quittait régulièrement le bercail pour explorer le monde, celui de la banlieue parisienne où elle vivait ! Ses parents, qui avaient l'esprit libre et indépendant, ne s'en souciaient pas outre mesure. Elle finissait toujours par revenir !
Quant à son écriture, assez répétitive et monotone,comme les longues et lentes traversées hymalayennes à dos de yacks, elle trouve en Yves Bonnefoy un fervent admirateur!

Voici aussi livres que j'ai lus, Dame que j'ai respectée dès les premiers mots, même si moi par contre le style m'indispose un peu, donc pas fervent mais je reste admirateur de l'esprit d'aventure, de la quête spirituelle, et de la liberté d'un être.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.