« Terres de femmes―Sommaire du mois de janvier 2007 | Accueil | 2 février 1882 | Naissance de James Joyce »

01 février 2007

Commentaires

Ta traduction est parfaite.
Antonella Anedda a une façon d'écrire qui vient de l'âme... Tu m'as donné une idée: poster le même passage dans mon blog.
A bientôt, mon amie.
Blumy

Un beau texte qui me laisse un peu perplexe. A relire, à sonder…

"une ronceraie entière pressée sur le blanc de la page"

Nos mots telles des ronces ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.