« Hélène Mohone/Son nom d'Ishmaël dans l'Afrique déserte | Accueil | 26 septembre 1945 | Création de Caligula d'Albert Camus »

25 septembre 2006

Commentaires

et il y a la lumière du matin
quand on ouvre la fenêtre et les volets
qui danse encore devant nos yeux,
et il y a cet oiseau qui vient
presque dans notre main pour nous
dire qu'il était toujours là,
pas très loin, ne m'oublie pas.
et il y a la rose dans le jardin,
une rose qui est belle,
encore plus belle
car elle est restée dans le jardin
et il y a les nuages,
tous ces nuages sur lesquels
notre imagination se pose, se repose,
et il y a le vent, le vent doux et
parfois fou, et l'on aimerait qu'il
nous emmène.
bonne soirée
clem

de la germination sonore de ces beaux vers
il me semble "voir"
l'action presque berçante de l'automne
qui va commencer
et celle balançante de l'été
qui vient de finir...
"revers" saisonniers du moi!

je ne peux que te remercier,
ma chère Angèle.
amicalement, Franca.

=> Franca, merci à toi. J'aime ta sensibilité. Elle m'est d'un vrai secours face aux revers saisonniers du moi dont je suis le jouet.
=> Clem, merci de m'avoir invitée dans ton jardin aux trésors. En échange je t'offre les oiseaux qui nichent dans mon tilleul... et y mènent grand charroi!

Imperfetta Elisse vient de mettre en ligne une traduction de ce poème. Mille remerciements à Giacomo pour cette initiative et cette belle surprise.

NEI RISVOLTI DEL TEMPO

Tra l’estate che finisce
e l’autunno
vacilla il tempo
una densa calura
quasi d’incendio
avvolge tutto e danza
un foehn leggero carico di gorghi
spazza il blu dell’acciaio mare
specchio
che niente turba
tranne la rete del tracciato
invisibile e levigata
di misteriose correnti
pensa essa
alle grandi pioggie
passate
all’estate relegata lontano
dal temporale
in quel tempo
di prima
il tempo di venti violenti
prima
dell’autunno
s’è girata una pagina
chi con essa
ha trascinato
nei risvolti del tempo
lacrime e risate
dalla terrazza dei tigli
lei aspetta al varco
l’istante dello sgomento
il montare lento
della malinconia
la sua stretta sicura e lunga
oggi
è di tutto un altro
colore


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.