« Robert Alexis/La Robe merveille | Accueil | Ingeborg Bachmann, Lettres à Felician par Angèle Paoli »

19 juillet 2006

Commentaires

j'aime les histoires qui parlent de l'enfance
ce qu'elle a laissé de traces merveilleuses ou tragiques
ce que l'on sent encore de vivant de cet âge
dans chaque mot
chaque phrase
...
moi aussi je collectionnais les images des plaquettes de chocolat
je les encadrais de carton pour en faire la décoration de mes maisons de poupées
faites de mes mains avec du matériel de récup.
C'est beau l'enfance...

Toi et moi, comme tant d'autres enfants de notre génération, nous faisions de l'"arte povera", sans le savoir!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.