« Silvia Baron Supervielle | Alphabet des lieux remarquables | Accueil | 14 mai 1979 | Mort de Jean Rhys »

13 mai 2006

Commentaires

Belle et docte évocation d'un thème mythologique superbe - par ailleurs une des clés, aujourd'hui comme hier (et à notre corps défendant), des relations hommes/femmes. Une Médée récente et admirable : Isabelle Huppert. - J.-M.

Jean-Marie,

Inépuisable Médée en effet, incontrôlable aussi et tellement complexe... Un mythe étonnamment moderne que celui dont elle est le centre, ouvert sur des pistes de réflexions difficiles à circonscrire ! Vous voyez, j'en ai même "oublié" la Médée de Lassalle. Mais, là, franchement, je n'arrive pas à savoir si c'est un oubli volontaire...


Médée, figure dévastatrice incontrôlable. Elle est surtout, pour le tragique grec, une « diablesse » qui a osé transgresser les interdits liés à la civilisation grecque. Une étrangère maudite qui inspire l’effroi davantage que la compassion.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.