« 28 mars 1941 | Mort de Virginia Woolf | Accueil | 29 mars 1989 | Inauguration de la Pyramide du Louvre »

28 mars 2006

Commentaires

Il y a quelque chose de l'Andalousie dans les mots du poème,... je viens peut-être de rêver, ou peut-être pas.

Oui, grenade, c'est vrai, mais cela n'a rien de surprenant puisque Myriam Montoya est colombienne. Je ne connais la Colombie que par l'une de mes filles (et par les livres et les images), mais je connais un peu l'Andalousie et j'imagine aisément qu'il y a de l'Espagne dans ce pays d'Amérique latine qui tient son nom de Christophe Colomb.


Un recueil de Myriam Montoya paraîtra en 2008 dans la maison d'édition de poésie qui vient tout juste de voir le jour : les éditions L'Oreille du Loup. Où quatre recueils sortent cette semaine :
Temps de crabes d'Eduardo García Aguilar (Colombie), Demeure lointaine de Mario Campaña (Equateur), Dans la nudité du temps et Urbaines miniatures de Stéphane Chaumet (France).
Les éditions L'Oreille du Loup auront prochainement leur site, mais, pour en savoir plus, il est d'ores et déjà possible de se rendre sur leur blog.

Hola, mi amiga Myriam, espero que todo sea formidable en todo que tu poesía siga. Nos siga impactando, como solo tú sabes hacerlo.
Espero que retomemos contacto.
besitos y saludos a tu bella familia


Bonsoir,
Après avoir découvert votre poésie, votre parcours de femme, je me suis permis de vous rendre hommage sur Le chemin des grands jardins. Votre force intérieure m'impressionne, votre détermination, l'allure de vos mots assemblés, tout me parle de poésie. Merci pour ce voyage
Très cordialement,
Roger Dautais


OT
à l'attention de Myriam Montoya

salut myriam,

j'ai oublié de vous dire au revoir après le séjour poétique (Rencontres poétiques internationales de Dakar). Bon retour. mes compassions pour l'épreuve que traverse votre pays en ce moment.

amadou lamine badji, poète, administrateur

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.