« Un voyage en poésie à Porto-Vecchio | Accueil | Letitia Ilea | LE RÉVERBÈRE »

23 mars 2006

Commentaires

Ciao Angela,

C'est vrai que cette actrice a été en quelque sorte victime de son physique ou, peut-être, comme c'est souvent le cas, de la paresse des réalisateurs, de la timidité des producteurs. Car, même dans ces films qui la confinaient au registre clownesque, comme vous dites, elle faisait souvent montre d'une remarquable palette d'émotions. C'est une bonne actrice.
Pour Ginger et Fred, je ne sais comme vous entendez "pathétiques" mais, pour ma part, j'ai trouvé que Giulietta Masina comme Marcello Mastroianni y étaient remarquables, impeccables. Quant au film, c'est une grande et belle oeuvre avec, en effet, une critique de la télévision d'une férocité et d'une justesse rares.

Buona sera !

Don Diego

Mon cher Don Diego,

Il n'y avait aucune connotation péjorative dans l'adjectif "pathétiques". Bien au contraire. J'ai utilisé le mot pathétiques au sens de "bouleversants", mais pas au sens moderne de "pitoyables". Je vous rejoins entièrement dans le jugement que vous avez porté sur Ginger et Fred.

@ prestu,

Angèle

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.