« Marie-Ange Sebasti | Demain | Accueil | Linda Maria Baros | Poivre dit de Séchouan »

20 mars 2006

Commentaires

J'ai eu le grand plaisir de rencontrer Andrée Chedid il y a maintenant deux ans lors d'un salon littéraire et je voudrais ajouter à ce fort intéressant commentaire d'Angèle que cette vieille belle dame garde dans ses yeux une espièglerie et une intelligence hors du commun et qu'elle s'offre de plus le plaisir de séduire son auditoire avec, et vous pouvez me croire, une nette prédilection pour ses admirateurs masculins.
J'admirais la poète, la femme m'a séduite!
Mémorable rencontre.

Merci, Edith, pour ce beau témoignage. Il va dans le sens de tout ce que j'ai entendu dire jusqu'ici sur cette grande dame. Elle fait partie de ces rencontres que l'on se plait à imaginer de faire un jour. Je n'ai jamais croisé Andrée Chedid, même dans le village de Centuri, dans le Cap Corse, où elle venait l'été, il n'y a pas si longtemps encore.
Ma fille aînée, elle, a rencontré Matthieu (M pour les aficionados), un soir à la marine de Canelle (une des marines du village). Ensemble ils ont improvisé un mini-concert a cappella, sous les étoiles, avec le bruit des vagues en contrepoint. Un enchantement, paraît-il (je n'y étais pas), qui est resté gravé dans les mémoires.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.