« 1er février 1957 | Jean-Paul de Dadelsen | Accueil | 2 février 1957 | Mort de Valery Larbaud »

02 février 2006

Commentaires

Bonjour,

Avant tout, je me présente, je suis Iris Llorca, doctorante à la Sorbonne, je travaille sur Dino Campana; c'est en faisant un complément de recherche sur internet pour ma thèse, que je suis "tombée" sur ce blog; je n'ai pas l'habitude d'en visiter (je crois que c'est la première fois!). Et, j'ai été ravie de trouver un lien amenant à une intervention que j'ai faite dans le cadre de mes recherches. C'est important pour les chercheurs d'être "trouvables" ailleurs que sur les sites universitaires, et, sans prétention, c'est assez agréable !
J'en ai profité pour regarder plus précisément ce site et je le trouve très accueillant, attachant et agréable à regarder et à lire.
Voilà, je voulais signaler mes impressions et remercier de ces découvertes.

Bonjour Iris Llorca,

Vraiment très heureuse de vous lire. Il est peu courant en effet que des universitaires se manifestent ouvertement "en commentaire" sur un blog. Même s'ils sont nombreux à venir musarder sur mes terres, comme l'atteste la correspondance que je reçois. D'aucuns "osent" cependant y écrire, comme Joëlle Gardes...

Pour ce qui concerne Dino Campana, je ne crois pas qu'il soit (du moins en France) en tête de gondole des librairies. Pas plus que que ne l'est Sibilla Aleramo. Encore très peu connue, en dehors des cinéphiles amoureux/ses de Laura Morante... Je me réjouis d'autant plus que des universitaires s'emploient, en France, à remédier à tout cela...
Amicizia...
è @ prestu ?
Angèle Paoli

Bravo de sortir, en effet, des sentiers battus (académiques). Je signale tout de même aussi la notice "Dino Campana" de l'Encyclopaedia Universalis, enrichie de quelques fragments traduits; elle peut rendre service à qui ne connaît pas cet auteur majeur du XX° siècle italien.


Bonjour Jean-Charles Vegliante. Heureuse d'accueillir le CIRCE sur Terres de femmes, aux côtés d'Iris Llorca, qui doit soutenir sa thèse sur Campana en novembre prochain à ce que j'en crois.
Merci pour votre suggestion. Je ne fais pas de liens vers l'Universalis pour la bonne raison que l'accès en est réservé aux abonnés payants, et que ces liens auraient un caractère trop ouvertement commercial. Mais je ne doute pas un instant que les habitués de l'Universalis et tous ceux qui vous connaissent (et vous reconnaissent) sauront suivre votre judicieux conseil.
Si vous souhaitez que je mette en ligne un poème d'un de vos auteurs italiens préférés (Giovanni Raboni, par exemple, sur lequel vous avez écrit un article éminent dans l'Universalia 2004), je suis également tout à fait disposée à répondre favorablement à votre demande.
Amicizia di Corsica,
Anghjula Paoli


ciao Angela,
un saluto dalla Toscana, insieme all'annuncio che abbiamo rinnovato il sito dedicato a Dino Campana.

Paolo

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.