« Antjie Krog | Commencements | Accueil | 4 janvier 1960 | Mort d’Albert Camus »

03 janvier 2006

Commentaires

La lecture de la conférence au Collège de France de Giuseppe Conte est édifiante. Elle explique de façon déterminante les raisons pour lesquelles le francophile Giuseppe Conte est si peu traduit en France. Peut-on toutefois rêver que la MEET de Saint-Nazaire (aujourd'hui distribuée par la Sodis : comme me le disait un libraire de Saint-Nazaire, les temps ont bien changé depuis l'époque pionnière d'Arcane 17 et de la revue franco-italienne Vocativo) réédite les deux ouvrages de Conte actuellement indisponibles. Et quel éditeur fera traduire son dernier roman "historico-romantique" sur la traite des Noirs (Il Terzo Ufficiale), dont l'action se déroule à Nantes ? Il est vrai que la Nantaise Albane Gellé est plus dans l'air du temps, du moins si l'on se fie aux piles de recueils sur les comptoirs des librairies de Nantes ou de Saint-Nazaire.

L’illustration de cet article m’a donné l'idée de vous donner à lire « L’expérience futuriste de Umberto Baccioni » en PDF par Franco Alvisi : ICI

Amicizia
Guidu ________


Flap ... l'oiseau se pose et dépose !

*

le poète exhale la mélancolie comme la fleur d'oranger le parfum du printemps

le poète enracine le temps qui passe à la couleur des sentiments

le poète se perd dans la folie des mots pour mieux éviter celle des hommes

le poète se rit de l'ennui, émerveillé d'un pressenti de femme

*

busard
qui vous souhaite à tous une Bonne et Heureuse Année 2006 !!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.