« 3 décembre 1951 | Julien Gracq refuse le Prix Goncourt | Accueil | Hannah Arendt | Journal de pensée »

04 décembre 2005

Commentaires

Belle évocation, hier soir, de Hannah Arendt, sur Arte (Metropolis). Et en particulier de sa relation avec Martin Heidegger... Je ne me considère pas comme juive, disait-elle (à peu près) en particulier... Ni philosophe. Je suis. A noter qu'elle a retrouvé sur le tard le philosophe allemand qui fait aujourd'hui polémique. Fidélité jusqu'au soir de la vie. Elle est morte subitement, écrit Laure Adler. Mais comme elle avait vécu : la cigarette à la main.
Par ce petit mot (qui n'ajoute rien à votre magnifique témoignage), je voulais simplement vous dire merci.


j'aime beaucoup la musique de Danilo Rea qui accompagne cette émouvante évocation. Mais ce serait bien quand même de préciser que le violon qui l'illustre est une oeuvre du peintre Arman faite en hommage à son ami Yves Klein (avec l'utilisation du célèbre http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2006/01/2_janvier_1957e.html>Bleu Yves Klein: IKB).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.