« Elle se regarde dans la glace | Accueil | Envolées de vents »

27 juillet 2005

Commentaires

Juste un question ... avez vous trouvé d'abord l'image ou la poésie ?
Qui illustre qui ?
Ceci dit ... une très belle association !

Lorsque j'ai choisi ce poème, je connaissais déjà la toile (pour l'avoir vue plusieurs fois à l'Accademia). Ce poème de Bonnefoy me parlait de ce fait "singulièrement". Mais ce n'est pas la toile du Tintoret qui a influencé mon choix. C'est beaucoup plus le thème de la Pietà. Un thème très méditerranéen, récurrent chez Bonnefoy, mais aussi chez de nombreux poètes contemporains. Comme Ungaretti. Ce thème rejoint celui de la déploration, une des topiques fortes de la poésie baroque. Que l'on retrouve en Corse sous la forme (plus populaire) du lamentu.

Pour vous deux, Angèle et Yves, à GIUSEPPE UNGARETTI j’ai emprunté un - couchant - pour un - début de soirée - … bientôt, en nos Terres Insulaires … !
____________________________

TRAMONTO ____
Il carnato del cielo
sveglia oasi
al nomade d'amore


INIZIO DI SERA___
La vita si vuota
in diafana ascesa
di nuvole colme
trapunte di sole
__________________________
Amicizia
Guidu _______

Eh bien, merci pour Bonnefoy e Ungaretti

Bambina

Il tuo volto ha smarrito
il ridere negli occhi
per una vaga libertà che corre
dal tuo corpo leggera.
E scarna, trafelata
nel respiro ti tocchi
come delusa d’innocenza, vera.
E’ breve il sogno che t’arride, un fiato
in cui trasali in giro
trepida d’un dolore appena nato
come seno al respiro.

Alfonso Gatto

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.