« Geneviève Richard | Un figuier | Accueil | Maurice Scève | Tant je l’aimai »

05 juin 2005

Commentaires

Merci Angèle, c'est un beau poème

Bravo ! belle et précieuse chose. Et bel écho aux sonnets plus récents...
Jean-Marie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.