« 4 juin 1950 | «Je hais les dimanches» | Accueil | 4 juin 1983 | Les Paravents de Genet aux Amandiers »

04 juin 2005

Commentaires

Bonsoir Angèle,
Vous me donnez envie de lire cet auteur, l'extrait que je viens de parcourir est convaincant.
Je prends toujours un plaisir fou à venir plusieurs fois par jour feuilleter votre blog.
J'espère ne pas trop monopoliser ce lieu.
Merci pour tout et bonne soirée
Elisanne

Bonsoir, Elisanne, bien au contraire cette belle complicité me plaît. Au risque peut-être (qui sait ?) de susciter quelque jalousie. Pour moi aussi, c'est un bonheur de venir vous rendre visite. Le matin, pour respirer une bouffée d'air pur, et le soir pour voir si la bergère est bien rentrée. Et si chacun a retrouvé la chaleur et l'intimité du bercail. Un rituel qui me rappelle mes enfances corses parmi les bergers du Cap. En même temps qu'elle m'évoque une tradition d'accueil que j'ai toujours appréciée par chez vous.
Amicizia,
Angèle

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.