« 30 mai 1901 | Récitation de «L’Offrande à la Nature» d'Anna de Noailles par Sarah Bernhardt | Accueil | Sayers Peig, une grande conteuse irlandaise »

30 mai 2005

Commentaires

Je trouve cette peinture tout à fait superbe, sobre et violente à la fois. Vraiment magnifique!

Il me semble que la même pratique se faisait et se fait à Toulouse, en occitan... non?

Je suis originaire du Tarn-et-Garonne (de Moissac, très précisément, à soixante kilomètres de Toulouse) et je n'ai jamais entendu parler de cette tradition. Qui pourrait nous renseigner?

peinture et poème de MCS dans leur consistance - ce n'est pas rien - posent encore une fois les rapports entre inscription ( peinture) et incision (écriture). Voilà quelqu'un qui a quelque chose à dire ! et qui le dit poétiquement, rythmiquement. Louis Dalla Fior

Merci, Louis, pour cet avis d'amateur éclairé.

Angèle... merci mille fois...

Arrivée "par hasard" chez toi... c'est chez moi que tu m'as balladée... ma Grand-Mère est d'Erbalungha et j'ai beaucoup d'amis à Canari dont la famille Grossi, Paule en particulier et son frère Jean-Claude...

J'avais l'impression il y a un instant de feuilleter mon propre album photos... un vrai bonheur... et les tiennes sont de bien meilleure qualité...

Vraiment beaucoup de qualité dans cette revue et dans ce blog... je le garde en favoris et mets un lien vers toi sur mon blog...

Tu me ferais le plus grand plaisir en passant faire un tour sur mon forum... Contes et Léz'arts, je pense que tu aurais beaucoup à y apporter...

Je t'embrasse fraternellement et j'espère te retrouver sur mes sentiers...

Isa

Cet exercice chanté se pratique aussi dans la tradition du Fado Portugais... en Occitan... je n'en ai jamais entendu parler... mais même si je connais bien le sujet... je ne connais pas tout... alors peut-être...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.