« Mutations poétiques de Jean-Sébastien Leblond-Duniach | Accueil | M’Richa »

26 avril 2005

Commentaires

Encore un poète dans l'espace infime, ou immense, qui n'est pas là et aujourd'hui

Hic et Nunc. En cliquant ici, tu peux entendre le poème "Tu parles ou on te tue" d'Abdellatif Laâbi (qui fut aussi prisonnier politique), lu par Andrée Lachapelle sur une musique de Marie Philippe (deux artistes québécoises). Poème écrit en hommage à Evelyne Serfaty, morte sous la torture [source du document sonore]


Vendredi 14 avril, le Prix de poésie Alain Bosquet 2006 a été décerné à l'écrivain marocain Abdellatif Laâbi pour l'ensemble de son œuvre.
Né en 1942 à Fès, Abdellatif Laâbi est membre de l'Académie Mallarmé (depuis 1998) et membre du Conseil d'administration de la Maison des écrivains à Paris.
Présidé par Antoine Gallimard, le jury du Prix Alain Bosquet est composé d'Isabelle Gallimard, Claudine Helft, Vénus Khoury-Ghata, Yves Mabin Chennevière, Jean Orizet, Robert Sabatier, Lionel Ray et Liliane Wouters.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.