« Dacia Maraini | Marianna Ucrìa | Accueil | Chaillots | Cuticci »

09 janvier 2005

Commentaires

"Que de vie... sur toute la broussaille entre mer et marais"...

On pense à l 'Indonésie bien sûr mais aussi... à une belle métaphore pour évoquer l'écriture : elle qui fait son incessant manège entre le large et l'alluvion...

Il s'agit bien d'un "battement" entre béatitude et contrainte par corps... On écrirait dans une frêle voix d'oiseau déniché par grand vent, il y aurait de l'enfance et de la jouissance avortées à la croisée des images... il y aurait des regrets et des espoirs tenaces... il y aurait de l'urgence, du sang ou du malheur patent, en toutes sortes d'invectives. Les yeux auront donc pris les armes, engrangeant l'irréparable. Il s'agira de reconstruire puis de parler dans la langue des vivants... pour reprendre le vent, redéplier les ailes...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.