« 22 janvier 1970 | Le fauteuil d'Eugène Ionesco | Accueil | 23 janvier 1947 | Mort de Pierre Bonnard »

22 janvier 2005

Commentaires


Bonjour Angela,

merci pour ces textes de Zanzotto et ces précieuses traductions.

Puis-je simplement vous dire que l'été ne "saiT" pas, ne "sait" plus (v.3). Zanzotto aurait pu effectivement tutoyer l'été (comme l'eût fait Ungaretti..., mais tous deux sont bien différents à bien des égards ).

Merci, encore, pour ce partage et - je vous l'ai déjà dit - ce si beau blog riche pour ses lectures, ses traductions. Son sens.



Grand merci, Fabrice, pour votre remarque sur la traduction. Oui, je comprends bien votre étonnement à propos de ce "sais" (il avait été le mien) qui laisse entendre que le poète apostrophe l'été, mais je ne peux me permettre de corriger, dans la mesure où je cite très précisément ma source et que je suis tenue de ce fait de respecter à la lettre la traduction d'origine, celle de Philippe Di Meo, par ailleurs considéré en France comme le plus grand spécialiste de Zanzotto. Je me permets toutefois de rajouter un [sic] après sais et transmettrai votre remarque à Philippe Di Meo.
A nouveau merci et très cordialement,
Anghjula


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.