« L’oliu d’aliva in festa è "à l’antica" | Accueil | Novembre dans le Cap Corse »

28 décembre 2004

Commentaires

Je relis ce commentaire, avant de me replonger dans les notes gribouillées sur des feuillets glissés ci et là dans mon exemplaire de Vestiges de Janvier, si gentiment offert par Jeanne Bresciani. Une belle découverte, tant humaine que littéraire, pour laquelle je te remercie chaleureusement, ma chère pourvoyeuse de "nourritures corses".
Tout comme toi, Jeanne est un être chaleureux et volontaire. J'espère de tout coeur que son ouvrage rencontre le succès qu'il mérite.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.